Solutions de Cloud computing : comment choisir la plateforme adaptée aux besoins de votre entreprise ?

Le cloud (ou cloud computing en anglais), correspond à l’accès à des services informatiques délivrés par un fournisseur via internet. Véritable tournant technologique, en 2021, plus d’une entreprise sur quatre utilise des services de cloud computing. Ces services permettent aux entreprises une plus grande flexibilité, une réduction des coûts de gestion de l’infrastructure et un accès facilité aux données.

Mais attention, toutes les solutions cloud ne se ressemblent pas et tous les clouds ne conviennent pas à toutes les structures. Il est donc important de définir les besoins de votre système d’information avant même de souscrire à une offre. En procédant ainsi, vous pourrez choisir l’offre qui vous correspond et vous correspondra le mieux demain.

Les différentes infrastructures de cloud computing

Il existe 4 principaux types de cloud qu’une organisation peut utiliser. Avant, il était plutôt simple de faire la différence entre les types de cloud présents sur le marché, en se référant à la localisation et au fournisseur. Aujourd’hui, la situation est plus complexe. Explications ci-dessous.

Le Cloud Public

Il s’agit d’une infrastructure informatique scindée en plusieurs environnements cloud délivrés par un fournisseur à plusieurs clients. L’infrastructure informatique qui héberge les données appartient au fournisseur cloud.

Il existe une multitude de fournisseurs de solutions cloud public, on peut citer les plus connus : Alibaba Cloud, Microsoft Azure, Google Cloud, Amazon Web Services (AWS) ou encore IBM Cloud.

Le cloud public est un modèle courant et très utilisé par les entreprises. Il permet une mise en œuvre rapide et une réduction considérable des coûts de gestion et ressources d’infrastructure informatique.

Les clouds publics étaient habituellement exécutés hors site, mais les fournisseurs proposent désormais des services cloud directement dans les datacenters de leurs clients, ce qui rend les notions d’emplacement et de propriété obsolètes.

Le Cloud Privé

Il est exclusivement utilisé par une seule entreprise ou groupe. Tous les clouds deviennent des clouds privés lorsque l’infrastructure informatique est spécifique à un client unique, avec un accès entièrement isolé.

Toutes les ressources sont dédiées et son hébergement peut se faire sur site ou dans des datacenters hors site, loués à des fournisseurs. Un cloud privé n’est donc plus toujours directement hébergé dans les datacenters de l’entreprise utilisatrice du cloud.

Le Cloud Hybride

Celui-ci constitue un « mélange » des deux précédents. Certaines ressources sont internes, d’autres sont mises à disposition par un fournisseur de services mais sont connectées via des réseaux (locaux, étendus ou virtuel). À noter que tout système informatique devient un cloud hybride dès lors que les applications peuvent être déplacées entre différents environnements séparés mais qui restent connectés.

Le multicloud

Il s’agit d’une approche du cloud qui s’appuie sur plusieurs services cloud et sur plusieurs fournisseurs de cloud, public ou privé.

Un environnement multicloud peut exister intentionnellement (pour un meilleur contrôle des données sensibles ou comme espace de stockage redondant pour améliorer la récupération après sinistre) ou par hasard (généralement le résultat du « shadow IT »). Dans les deux cas, les multiclouds sont de plus en plus couramment adoptés par les entreprises qui cherchent à améliorer la sécurité et les performances à l’aide d’une large gamme d’environnements.

Les différents modèles de cloud

Nous avons étudié les différents types de cloud, mais il existe aussi plusieurs modèles. Ces modèles de cloud peuvent prendre la forme d’une infrastructure, d’une plateforme ou d’un logiciel, hébergés par des fournisseurs tiers et mis à disposition des utilisateurs par internet. Il en existe 3 principaux :

Le modèle IaaS – Infrastructure en tant que service

Ce modèle de service cloud consiste en la mise à disposition d’une infrastructure informatique complète par un fournisseur sous forme de matériel informatique virtualisé tel que : les serveurs, le stockage et le réseau.

L’utilisateur qui loue l’infrastructure peut y accéder au moyen d’une API ou d’un tableau de bord. L’utilisateur gère le système d’exploitation, les applications et les solutions de middleware, tandis que le fournisseur prend en charge le matériel, le réseau, les disques durs, le système de stockage et les serveurs.

Le service IaaS offre le niveau le plus élevé de flexibilité et de contrôle de gestion en ce qui concerne les ressources informatiques.

Le modèle PaaS – Plateforme en tant que service

Les entreprises qui ont besoin d’un environnement technique plus abouti, afin de développer leurs propres applications par exemple, peuvent se tourner vers le cloud computing en mode PaaS.

D’abord destiné aux développeurs et aux programmeurs, le PaaS offre à l’utilisateur une plateforme cloud partagée pour le développement et la gestion d’applications (une composante essentielle du DevOps), sans avoir à créer ni entretenir l’infrastructure généralement associée au processus.

Le modèle SaaS – Logiciel en tant que service

Le logiciel en tant que service offre un produit final qui est exécuté et géré par le prestataire de services. Cela consiste à partager des logiciels qui fonctionnent sur des serveurs virtuels appartenant au fournisseur et administrés par celui-ci, auxquels l’utilisateur accède via internet, généralement via un navigateur web ou une application mobile.

Les outils collaboratifs (comme office 365) et la messagerie sont les outils de base proposés en mode SaaS. Mais il existe de nombreuses briques évolutives qui peuvent être ajoutées, comme les logiciels CRM ou ERP, par exemple.

Envie de découvrir nos cas clients ?

Téléchargez notre book projets pour en savoir plus

Quelle solution cloud choisir ? Trouver le bon compromis selon son entreprise, son besoin, la sécurité de ses données et le coût

Cloud Public

Le cloud public est plus adapté aux charges de travail volumineuses, aux importants volumes de données et aux demandes de capacité de stockage ou d’évolution de services pouvant changer régulièrement.

Dû aux partages entre plusieurs clients du datacenter et à de nombreux points d’accès à celui-ci, le cloud public est le plus exposé aux failles de sécurité. La responsabilité de sécurité est partagée entre le client et le fournisseur. Le fournisseur est responsable de la sécurité de l’infrastructure, le client des failles de sécurité entrantes par ses utilisateurs.

Les fournisseurs appliquent des grilles tarifaires selon l’utilisation du client. Peu coûteux et très simple à déployer.

Cloud Privé

Pour des charges de travail nécessitant l’utilisation de données fortement sensibles, il est préférable d’utiliser un cloud privé.

C’est le type de cloud considéré comme le plus sécurisé car les données sont stockées généralement en local et les connexions sont réalisées derrière le pare-feu de l’utilisateur. Avec l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) de l’Union Européenne (UE), de nombreuses organisations qui font affaire avec des citoyens de l’UE doivent prouver qu’elles utilisent un centre de données local pour respecter la législation. Si votre entreprise est propriétaire de son cloud, vous contrôlez parfaitement le lieu où vous stockez vos informations.

Avoir son propre cloud privé représente un coût. Tout d’abord, vous avez besoin d’un personnel informatique à plein temps dédié à l’infrastructure du centre de données et à la création des outils de gestion. Deuxièmement, cela signifie également que vous assumez seul tous les coûts d’acquisition, de déploiement, de support et de maintenance. L’ensemble des coûts et des responsabilités sont donc pris en charge par l’entreprise.

Cloud Hybride

Les clouds hybrides sont les plus polyvalents, puisqu’ils permettent d’héberger tous types de données dans tous types d’environnement.

La sécurité des clouds hybrides repose sur les meilleures fonctions des environnements de cloud privé et public. Les données sensibles sont stockées dans le cloud privé afin de garantir un haut niveau de sécurité et de conformité réglementaire tandis que les données non essentielles sont stockées dans le cloud public, donc plus exposées, mais permettent une diffusion plus rapide et à grand échelle dans l’entreprise.

Les solutions de cloud hybride permettent de réaliser des économies de coûts. Elles permettent de déployer une quantité de données non sensibles depuis le cloud public en garantissant à l’entreprise de ne payer que les données et services dont elle a besoin.

Conclusion : être accompagné par un prestataire qualifié pour choisir et mettre en place son infrastructure cloud, la bonne solution ?

Il n’est pas toujours évident malgré une bonne connaissance du cloud de savoir quelle solution adoptée dans son entreprise. Heureusement, pour y voir plus clair et adopter la solution la plus adaptée à votre besoin, des prestataires IT qualifiés peuvent vous accompagner afin de vous apporter une solution sur-mesure. Chez Infogene, nous sommes une ESN experte des enjeux datas critiques et sensibles, nous mettons notre connaissance approfondie des réglementations en vigueur ainsi que de notre expertise en cloud et sécurité des données au service de nos clients.

Dans le futur, le cloud computing devrait concerner 50% des entreprises, quelle que soit leur taille, de la PME à la multinationale. Et vous, êtes-vous prêt à sauter le pas ?

Vous êtes intéressés par la mise en place d’une solution de cloud computing dans votre entreprise ?

Organisons un échange !

Partagez notre article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
logo Infogene

Comité éditorial

Infogene

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn pour rester connectés à nos actualités !

Découvrez d’autres articles autour du cloud et de la sécurité des données

Partagez notre article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Envie de découvrir nos cas clients ?

Téléchargez notre book projets pour en savoir plus

Découvrez d’autres articles autour du cloud et de la sécurité des données

Téléchargez
notre e-book

Veuillez remplir les informations suivantes pour qu’un lien de téléchargement vous soit envoyé.

E-Book Data

Découvrez nos références projets autour des enjeux data critiques et sensibles

Nous y affichons nos modes d’interventions, notre méthodologie de travail ainsi que nos convictions