KPI des projets agiles : quels indicateurs pour piloter en agilité ? Focus sur la méthode Scrum

Les méthodes Agile sont réputées pour fournir une productivité et une qualité de travail dans tous les domaines et pas seulement dans le secteur de l’informatique. Ces méthodes participent à l’homogénéisation des pratiques et au bien-être des collaborateurs de chaque équipe afin qu’ils communiquent de manière plus efficace. En effet, pour qu’un projet soit réussi, les interactions réalisées entre les individus chargés de celui-ci sont essentielles. C’est l’un des principes fondamentaux du Manifeste Agile.

La méthode Scrum est conforme aux principes des méthodes agiles. Comme toutes les méthodes en agilité, Scrum privilégie la livraison rapide d’un prototype, afin que les clients, donneurs d’ordre et membres de l’équipe, puissent l’évaluer étape par étape. Elle garantit pour le client le juste équilibre entre l’investissement prévu et le produit livré.

Pour cela et afin d’assurer la viabilité du projet, il est nécessaire de se baser sur des indicateurs clés, permettant l’analyse en continue du projet et la livraison d’un produit de qualité.

Qu’est-ce qu’un indicateur de performance Agile ?

Les métriques Agile permettent aux équipes d’évaluer la qualité d’un produit durant les différentes étapes du cycle de vie de développement et de suivre les performances d’une équipe. Tout au long du projet, il est nécessaire de collecter et d’analyser les données.

Dans la méthode Scrum, les sprints donnent à l’équipe l’opportunité d’apporter des modifications et d’améliorer les processus si besoin. L’objectif est d’obtenir des KPI qui accompagnent l’équipe dans les changements à réaliser.

Les indicateurs traditionnels VS les indicateurs agiles

La méthode traditionnelle du Cycle en V favorise les indicateurs de performance liés à la réussite d’un projet plutôt que la valeur ajoutée du produit durant sa conception. Elle ne laisse pas de place à l’imprévu car tout est préalablement planifié dans une roadmap qu’il est impératif de suivre dans son intégralité. Les méthodes Agile, quant à elles, se nourrissent des feedbacks réalisés tout au long du projet pour effectuer des changements au cours de la réalisation du produit. De plus, les membres d’une équipe ne travaillent pas de façon isolée, leur succès est mesuré collectivement.

Les indicateurs d’efficacité et prévisibilité

L’efficacité d’une équipe Scrum se caractérise par la réussite de l’équipe à développer un certain nombre de user stories durant un sprint. L’objectif est de définir comment un travail apportera une valeur ajoutée au client. Cet aspect permet aux équipes Scrum d’améliorer leurs estimations et planifications du sprint, augmentant ainsi la précision des prévisions.

La vélocité

La vélocité mesure la quantité de travail accompli dans un sprint limité dans le temps. Elle donne aux équipes une idée de la quantité de travail pouvant être effectuée lors du prochain sprint. Au fur et à mesure que les équipes acquièrent de l’expérience, les sprints se stabilisent. Il faut noter également que lorsqu’un changement s’opère dans l’équipe Scrum, il est nécessaire de recalculer sa vélocité.

Exemple de KPI dans un projet agile

Le graphique Burndown chart

Au début d’un sprint, l’équipe prévoit la quantité de travail qu’elle sera capable de réaliser sur une période définie. L’objectif est de terminer le travail prévu avant la fin du sprint. Le graphique du Burndown chart indique la quantité de travail restant à effectuer. C’est un des indicateurs de performance les plus utilisés par les Scrum Masters et Product Owners car il affiche l’avancement de l’équipe vers son objectif de sprint et indique également comment l’équipe progresse. Il est aussi utile pour découvrir les erreurs de planification qu’une équipe peut commettre lors d’un sprint planning. S’il y a des erreurs d’estimation, cela se répercutera sur le Burndown chart.

Envie de découvrir nos cas clients ?

Téléchargez notre book projets pour en savoir plus

Les indicateurs de qualité

Il s’agit de mesurer le temps passé par l’équipe Scrum sur de la correction d’anomalies découvertes lors de chaque sprint. C’est donc le ratio du temps passé par les équipes de développement à faire des tests versus le temps passé à développer de nouvelles fonctionnalités. Une des grandes différences entre les indicateurs de performance Agile et traditionnelles est la mesure de la qualité du livrable. Le but premier est d’éviter qu’il y ait des anomalies dans l’environnement de production pour éviter de perdre du temps durant les sprints.

Les indicateurs de valeur

L’objectif principal de la méthode Scrum est d’aider les équipes à réaliser des produits de haute valeur pour leurs utilisateurs. Mesurer le succès d’une équipe Scrum passe donc par l’analyse de la valeur que le livrable apportera.

La méthode NPS (Net Promoter Score)

Le score NPS est une mesure de la fidélité qui permet de quantifier ce que le client pense d’un produit. Comparé aux enquêtes de satisfaction client, le score NPS est réputé pour être simple et efficace afin de recueillir du feedback rapidement et obtenir ainsi des résultats cohérents et mesurables.

Cette méthode mesure si les utilisateurs recommanderaient le produit ou non, sous forme d’une seule question : « Quelle est la probabilité que vous recommandiez ce produit à un ami ou à un collègue ? ». Le client pourra alors répondre à la question en choisissant un chiffre entre 1 et 10. Elle peut également être agrémentée par une réponse en verbatim.

L’équipe Scrum

Au-delà des indicateurs que nous venons d’énumérer, la motivation et l’émulsion liée à l’équipe Scrum face aux projets reste l’un des facteurs clés du succès. Une équipe Scrum délivre un projet de qualité uniquement de manière collaborative. Si la cohésion d’équipe ne se fait pas ressentir, cela impactera fortement le rendu final.  

Conclusion autour des KPI des projets agiles

Mesurer la portée et la réussite des actions menées est l’un des piliers fondamentaux des méthodes Agile. Même avec une équipe à distance, chacun doit pouvoir accéder aux traditionnels indicateurs quantitatifs (KPI) sur les objectifs atteints tel que le Burndown chart. Une auto-évaluation de la bonne cadence de travail par l’équipe Scrum est essentiel pour détecter les points bloquants d’un projet.

De plus, la culture du feedback est centrale dans la réussite des méthodes Agile, autant les retours des collaborateurs aideront à maintenir une bonne motivation, comme ceux des utilisateurs, parties prenantes et clients. Le propre de ces méthodes est de laisser la porte ouverte aux solutions pour pouvoir s’adapter à toutes les situations, y compris quand l’équipe est en télétravail.

Partagez notre article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Envie d'en savoir plus sur notre fonctionnement agile ?

Organisons un échange !
logo Infogene

Comité éditorial

Infogene

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn pour rester connectés à nos actualités !

Découvrez les autres articles de notre blog autour de l'agilité

Partagez notre article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Envie de découvrir nos cas clients ?

Téléchargez notre book projets pour en savoir plus

Découvrez les autres articles de notre blog autour de l'agilité

Téléchargez
notre e-book

Veuillez remplir les informations suivantes pour qu’un lien de téléchargement vous soit envoyé.

E-Book Data

Découvrez nos références projets autour des enjeux data critiques et sensibles

Nous y affichons nos modes d’interventions, notre méthodologie de travail ainsi que nos convictions